Exclusif : Google rachète l'île GoGooroa
  English version

Coup de théatre dans le milieu des moteurs de recherche !

Le célèbre moteur Google vient d'annoncer le rachat de l'île GoGooroa, petit atoll du Pacifique qui possède deux caractéristiques très spécifiques :

- L'île a une forme de "G", très proche de l'initiale du logo du moteur (voir reproduction d'une carte marine ci-contre).

- Elle est propriétaire de la terminaison ".go"
, fortement recherchée par nombre d'éditeurs de sites web de par le monde.

Le moteur de recherche, auparavant basé à Mountain View (Californie), envisage fortement de déménager ses bureaux et son Quartier Général dans le Pacifique, sur cette île qui sera officiellement rebaptisée Googland. Ses moteurs de recherche seront donc accessibles également sous le nom de domaine "google.go".

Le lieu ne manque pas d'attraîts pour la société américaine, leader actuel des moteurs de recherche, et ses employés (également appelés "Googlers"). Ainsi, les Googlers ne seront plus soumis à l'impôt, l'île vivra des subsides de Google, en autarcie, mais chaque Googler sera tenu d'adopter un poisson tropical et d'entretenir un aquarium dans son bureau.

La pêche deviendra également obligatoire pendant 20% du temps de travail des Googlers (un "Top 100" des plus beaux poissons péchés sera maintenu à jour en temps réel).

La cuisine sera essentiellement à base de poisson car il contient du phosphore, bon pour la réflexion, toujours utile en ces temps de concurrence accrue de la part des outsiders du moteur de recherche. Le cuisinier, ancien chef cuistot du groupe Zouk Machine, sera également chargé d'initier les Googlers aux danses tropicales (comme la déjà très connue "Googland Dance").

En revanche, tout pêcheur s'écriant "Yahoooooo!" après la capture d'une belle prise sera puni et devra répondre pendant une semaine aux mails des webmasters mécontents de leur positionnement dans les pages de résultat.

Le Dr. Eric E. Schmidt, CEO de Google, sera prochainement proclamé Président de la République de Googland, tandis que Larry Page et Sergey Brin, co-fondateurs, seront tous deux vice-premiers ministres, respectivement chargés du commerce extérieur et de la technologie. On murmure que Bill Gates serait pressenti comme ministre de la recherche, du développement et de la concurrence. Récemment interrogé à ce sujet, il a nié tout projet en ce sens, concluant sa réponse par un "de toutes façons, moi , je passe mes vacances à la montagne...".

Selon des
sources proches du moteur de recherche, Google serait actuellement à la recherche de cinq autres îles, en formes de "O", "O", "G", "L" et "E", dans d'autres mers et océans, afin de créer un réseau mondial de "datacenters" à son nom et d'asseoir sa suprématie sur les cinq continents. Eric W.Foolsday, porte-parole de Google, contacté à ce sujet, n'a pas souhaité commenter cette information.

Enfin, notons que c'est M. David C. Bigfish, qui sera nommé régisseur de l'ile. David est bien connu des lecteurs du site Abondance, avec qui il collabore depuis plusieurs années. Il déclare : "Ca tombe bien, j'habitais en Californie et j'adore la pêche. Le poisson, ça me connait ! J'ai de la chance !".

Une exclusivité

Ce site n'est pas affilié ou sponsorisé par Google

Merci à Valéry Joncheray © pour les images et à Joëlle pour la traduction en anglais :-)


Un site du Réseau Abondance : Abondance - Boutique Abondance - Moklic - Outiref - KSE - Googland
Googlefight - Reacteur.com - Forums Abondance - Imi Tiki - Flash Moteurs - Livre-Référencement
Goossip - Motref - Rugby-engine - Search In The Matrix - Grifil.net - Baromètre Référencement - Meceoo

Site hébergé par GPL Service